Poëtudes ... écritures et arts

Poëtudes ... écritures et arts

Avec de vrais morceaux de phrases dedans...

Enterrement ?

 

Enterrement ?

 

C'est souvent triste un enterrement

parce qu'en général il y a toujours un mort dedans

un absent qu'a tort

d'avoir pris le temps de travers

pour reposer à ras bords

dans la paix de la terre

 

C'est souvent larmes un enterrement

parce qu'en général il y a des tas de gens dedans

à qui ça fait pas plaisir ce départ

où il y a même plus le partant

visible sur le quai de la gare

il a sauté du train en marche

pris la vie de court

et l'arrêt de son corps de plein fouet

 

C'est souvent chagrin les enterrements

parce qu'en général c'est bondé de mouchoirs

agités sans vraiment savoir

si celui qu'a les yeux fermés dans le noir

peut les voir

ni s'ils seront assez grands

pour s'imbiber d'hectolitres de pleurs

sans déborder

ni s'ils seront assez blancs pour déborder de tristesse

pour se hisser – drapeaux – et réclamer la trêve

à nos sales peurs du « pour toujours sans voie de recours »

 

C'est souvent sombre un enterrement

même les jours de grand soleil

parce qu'en général il y a de la pluie dedans

tempête rage à l'intérieur des gens

l'orage jette dans les cœurs

des éclairs à foudroyer l'espérance

du tonnerre à ébranler l'avenir

 

Comment tenir au bastingage du quotidien

quand nos mains plus se serrer jamais ?

 

Souvent

c'est un enterrement

qui remet l'amour au goût du jour

au centre du ventre dans l'antre du vivre

parce qu'en général

l'oubli banal de l'essentiel nous revient en pleine face

 

et qu'une trace nouvelle dans le ciel

nous ré-enracine les pieds sur terre

 

Éphémère enterrement

avec dedans

en général

souvent

l'éternité de la mémoire

des gens.

 

©  Anne Rapp-Lutzernoff

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article