Poëtudes ... écritures et arts

Avec de vrais morceaux de phrases dedans...

VLTAVA - Die Moldau

Pierre Giroux - Die Moldao

« Les nuages changent
les vagues renaissent.»
Yi King

VLTAVA
Die Moldau


                            Soir – un ciel de traîne
                                    dévoile le visage de la nuit

        Il écarte lentement
           la voilure de la toile

                              Quelle que soit la folie du monde
                               un ciel vertigineux d'étoiles nous abrite

          Voile levé ses mains passent
        sur l'immense bleu de l'âme

                          Ce n'est pas seulement la main qui construit
                             tout – chair cœur – est terreau du cosmos

        Il lie entre deux eaux
           trace entre les lignes

                                De la source à l'horizon
                                  des paysages prennent naissance
                         par vagues – au rythme incessant des courants

      Son souffle souple ample simple puissant
           sa respiration brute débordant du geste

                            Reflets brumeux de l'aube ronde
                              la lune perd mystérieusement les eaux

              D'une encoche au couteau il ricoche
      de roche en roche s'accroche au roc du tableau


               Alors
                     à l'embouchure du matin
              dans un corps à corps parfait avec le clair-obscur
    il tire en trompe l’œil un dernier trait sur la perspective
                                       qu'il inonde de lumière.

 

© Anne Rapp-Lutzernoff – Poëtudes - 2018
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :